La brigade de cuisine

LA GENÈSE  DU  RESTAURANT  L’ÉLÉPHANT  BLANC

Groupe A2.1  RESTAURATION

Groupe_A2.1_RESTO_nove2017

Le défi à relever : Évaluer les stagiaires à l’aide de méthodes innovantes, exit le traditionnel test.

Quelques pistes nous ont été données par Adriana.

Le choix collectif : Créer un restaurant gastronomique fictif.

Aux manettes : Nathalie Chahine et Monique Degras

Tout au long de ce travail avec nos stagiaires nous avons exploré des univers linguistiques nouveaux pour eux. Nous leur avons laissé l’entièreté des initiatives.

Il fallait :

-Trouver un nom de restaurant (pourquoi ce nom, qu’évoque- t-il pour eux, pour l’Asie ?)

-Déterminer un quartier (justification du quartier, touristique, commerçant, aisé, etc.)

-Justifier les prix (en rapport avec le quartier, la cuisine, etc.)

-Élaborer une carte des vins (nécessité d’avoir un sommelier)

-Élaborer la carte des entrées, des plats, des desserts (pourquoi ces choix, plats traditionnels ou connus ?).

-Monter une brigade de cuisine traditionnelle, étudier les particularités du métier, dont l’étude de la fiche de poste (compétences, qualités). Choix des rôles par les stagiaires et appropriation des tâches et toujours en chefs d’orchestre Monique et Nathalie.

Nous avons été confrontées aux questions de nos stagiaires étonnés par cet apprentissage non classique du français et leurs difficultés à assimiler en un trimestre tant de données linguistiques et professionnelles. Ce trimestre a été dense et ardu car il n’est pas facile d’expliquer les termes de ce métier, de ce langage d’initié.

Lors de la vidéo tournée sur la présentation du restaurant et de la brigade, nous avons vraiment apprécié cette restitution qui servira d’évaluation expérimentale. Ce défi à pu être relevé haut la main grâce au travail en osmose du binôme.

Nous vous présentons avec plaisir deux extraits de cette vidéo :

Vidéo Cuisine : Préparation – Gestion

Vidéo Cuisine : Poissons

Le gain pédagogique de cette forme d’évaluation a largement été visible dans les réactions des stagiaires heureux de se voir en situation et maîtrisant les outils linguistiques nécessaires à leurs activités professionnelles.

 

Projet mené par le binôme : Nathalie Chahine et  Monique Degras