Correspondances croisées

La production d’un livret a été le fruit du projet pédagogique  réalisé du 8 décembre au 2 février 2018 par un groupe de personnes adultes dont  le français n’est pas la langue maternelle mais une langue seconde ou étrangère. Ils n’ont pas été scolarisés dans leur pays d’origine et viennent au CAC pour apprendre à lire et à écrire. Ce sont les filleules et les filleuls.

Ce projet a cherché à leur donner une nouvelle perception de l’écriture au-delà des documents administratifs auxquels ils sont confrontés en permanence.  Ils ont abordé là l’écriture comme moyen d’expression de sentiments et d’impressions, aussi beau et  personnel que la parole, l’art ou la musique.

Suite à la visite du Musée national de l’histoire de l’immigration, les apprenants ont été invités à se situer en tant que personnes issues de l’immigration et à s’exprimer autour de ce qui leur manque le plus de leur pays (un beau souvenir)  et de ce qu’ils ont trouvé en France (de merveilleux).

Un travail de longue haleine a été entrepris pour que chacun réussisse à construire son récit et ose l’enregistrer. C’est à ce moment qu’ils se sont assumés comme  filleules et filleuls, car chaque message personnel devait parvenir à quelqu’un avec une histoire de vie similaire.

Des marraines et des parrains ont été désignés. Ces personnes, habitant différents pays et ayant eux-aussi vécu une expérience migratoire, leur ont répondu par un message écrit à un filleul dédié.

Le sentiment d’étonnement et d’émotion des filleules et les filleuls a été intense, pour la première fois de leur vie on leur adressait un message écrit personnel et qui a été d’autant plus fort qu’ils ont reçu les photos de leurs correspondants.

Puis le travail final leur a demandé un grand investissement tant dans la compréhension que dans la construction de textes dédiés aussi à « leur marraine ou à leur parrain ».

Voici la production finale qui a sollicité tant d’investissement et d’enthousiasme, ayant même été fêtée en musique (Karima jouant de son bendir accompagnée de ses camarades au chant).

Vous êtes invités à consulter le livret « Correspondances croisées ». Cliquez ici!

 

Les filleules et les filleuls du CAC:

Samia – Fatoumata – Alhassan – Assa – Djenaba – Cheikne – Fatiha – Karima – Naima – Meryama – Lyas

Les marraines et les parrains dans le monde :

Sué – Marô – Alain –Fabiana – Elizabeth – Kate – Claudia – Victoria – Philippe – Fabien – Frédéric

 

Projet pédagogique mené par Marie-France  Berthault et Régine Fabre.